Sélectionner une page

repas-familleRepas de famille. Journée ensoleillée dans le sud de la France, tout le monde est là pour le mariage de la cousine. Grande tablée sous la tonnelle. On a épuisé les nouvelles des bans et arrières bans de la famille souche, évoqué la météo, et là, entre le chèvre et le dessert, tonton Nestor qui se lâche… « le problème en France c’est qu’il y a trop d’immigrés. C’est l’invasion ».

Silence.
Est-ce le rosé ? le soleil ? Le ras le bol devant l’accumulation de petites phrases et de grosses contre-vérités racistes, le dégoût quand on passe devant les kiosques à journaux et les unes de Valeurs actuelles… Vous avez décidé de ne pas changer de conversation.

« Pardon tonton Nestor ? tu dis quoi là ? »

Silence. La famille sent qu’il va y avoir du sport sous les figuiers.

« Y a trop d’immigrés. Y’en a des millions qui débarquent. On peut pas les accueillir. Déjà avec la crise chez nous ! avec leur religion en plus… »

Alors là, va falloir se la jouer pédago et calme…

etrangers-pourcentage

Une infographie issue du daily geek show

« Ça veut dire quoi trop d’immigrés Tonton ? Parce qu’en réalité, la France n’est pas un pays d’immigration… c’est même un des pays riches les plus fermés, après le Japon et la république Tchèque. Depuis les années 2000, le nombre d’étrangers qui entrent chaque année sur le territoire représente moins de 0,5% de la population française … et comme il y a aussi des gens qui sortent, le solde migratoire est très faible, presque 5 fois plus faible que le solde naturel… donc non tonton c’est pas l’invasion du tout. La France a été un pays d’immigration, dans les années 60, et on en avait vraiment besoin. Tu crois qu’on les a construit comment les routes, les aéroports, les usines… ?
– Ben voilà, ils sont arrivés avant. Et maintenant ils sont là.
– C’est vrai Tonton, mais beaucoup sont Français maintenant. Faut pas tout mélanger ! Les immigrés, les enfants d’immigrés… Sauf si pour toi seuls les blancs sont français…
– Nestor tu te rappelles que Mamie Carmen et Papi José venait d’Espagne ? lance la tante Lucette.
– Merci tata Lucette, tout à fait à propos !!! de fait, en France, une personne sur quatre a au moins un de ses grands parents né à l’étranger
– Y Sont Français, y sont Français… ça reste à prouver ça ! » bougonne le tonton

Ok, là tu sens venir le laius sur l’intégration, qui va déboucher sur les racines chrétiennes et l’amour du saucisson…

« Oui ils sont Français tonton… Légalement déjà et d’une, et quand tu leur demandes, ils se sentent français, à 70% pour les premières générations, à 90% pour la génération de leurs enfants.
– Pis y’a des indices démographiques, glisse le cousin Martin, de nombreux immigrés ou enfants d’immigrés se marient hors de leur communauté d’origine, ce qui est un des principaux indices d’intégration. Les taux de fécondité des femmes dès la première génération se rapprochent du modèle français

C’est pratique ça d’avoir un cousin qui fait de la géo et qui a décidé de vous filer un coup de main ! Merci Martin… Tonton bougonne. Sa femme monte au créneau.

« N’empêche, y a quand même des immigrés ; et ça coute cher avec toutes les allocations familiales et tout.
img-immigration1– Non non, renchérit le cousin géographe. De nombreuses études montrent que l’immigration rapporte plus qu’elle ne coute. Parce que les immigrés payent des impôts. Que souvent ils arrivent en France dans la force de l’âge et retournent chez eux pour leurs vieux jours. Donc ce qui coute cher, l’enfance, la vieillesse, dans leur cas ça ne pèse pas… D’autant qu’il y a tout un tas de lois assez injustes qui les privent de leurs droits à la retraite s’ils retournent dans leur pays alors que certains ont bossé des dizaines d’années en France… En revanche, ce qui coute cher à la France c’est toute la politique de contrôle, de reconduction à la frontière, de contrôle des frontières… ça oui, ça douille ! C’est difficile à quantifier, mais un rapport commandé par l’Assemblée en 2005 montre que l’immigration rapporte autour de 12 milliards d’euros , alors que rien que les reconduites à la frontières ça coute 11,3 milliards. En 2011, un nouveau rapport parlementaire arrivait aux mêmes conclusions.
– Mieux, Tonton, c’est en partie les travailleurs immigrés qui payent ta retraite ! J’ai lu une étude qui montre que si on arrêtait les flux migratoire, vu le vieillissement de la population, c’est pas 3% du PIB qu’il faudrait trouver à l’horizon de 2050 pour financer la protection sociale, mais 5% !
– S’il y en avait moins, y’aurait moins de chômage, tente le tonton…niveau_etudes_immigres
– Non, car souvent ils occupent des métiers qui sinon ne serait pas pourvus, car trop mal payés, trop pénibles, déqualifiés… dans la construction, dans les cuisines des resto… En d’autres termes, on a besoin d’eux.
– Dans notre village, c’est un tunisien qui a repris le cabinet médical à la retraite du docteur Michel. Sans lui, on aurait plus de médecin dans le coin, ajoute Lucette.
– Voilà, aussi. Il y a des migrants très qualifiés qui sont employés sur des postes qui sinon resterait vacants car il n’y a pas assez de monde, c’est le cas dans les déserts médicaux, mais aussi dans l’informatique, l’ingéniérie. Les travailleurs immigrés et les natifs sur la marché du travail ne sont pas concurrents mais complémentaires. De toute façon, de nombreuses études montrent que la majorité des immigrés créent leur propre emploi (commerce de proximité, aide à domicile…). L’augmentation de l’immigration n’a pas d’impact sur le chômage. Ce qui crée le chômage, c’est autre chose. Les délocalisations, les choix économiques des patrons… »

Un ange passe. Suivi de quelques mouches. C’est l’été…

« Bon mais là c’est particulier avec les millions de réfugiés qui arrivent en France. Là c’est plus possible. Et on les accueille à bras ouvert, comment on va faire ? »

Ohhh mais on l’attendait pas celle là, faut que ce soit le petit cousin Kévin qui la sorte. Tonton opine, satisfait du contre feu. Purée, il va être long ce repas…

stade-de-foot-refugiés-PCF« Déjà et d’une, on les accueille pas du tout à bras ouvert, loin de là ! on est même pour l’Europe en général, et pour la France en particulier, en dessous de tout. Ce sont des gens qui fuient des guerres, des massacres, des bombardements, ils n’ont pas le choix. Et les conventions internationales obligent de les accueillir, d’examiner leur demande d’asile et de leur assurer protection pendant ce temps. Or alors que les Nations unies ont estimé en 2015 que 1,2 million de réfugiés (à travers le monde) devaient être réinstallés de toute urgence, l’Europe n’a proposé au début d’en réinstaller que 22 000 ! Ce sont les pays limitrophes des pays en guerre, autrement plus pauvres que notre riche Europe qui pour l’instant supportent le poids de ces migrations
– Tu te rends compte, la France ne s’est finalement engagé à accueillir que 30 000 réfugiés, renchérit Martin. C’est à peine 1/3 du stade de France ! pour notre pays qui a 60 millions d’habitants ! c’est une goutte d’eau !
– Ouais ben avec le chômage…
– Ben quoi avec le chômage ? déjà on t’a dit que ça jouait pas, mais en plus, les réfugiés ont certes droit à la protection, à une aide matérielle le temps que soit examiné leur demande d’asile, mais par ailleurs ils n’ont pas accès au marché du travail. Il n’y auront droit que si leur demande est retenue. De toute façon ils viennent pas chercher du travail, il fuit la mort.
– Ouais enfin avec tous ces réfugiés syriens, faut pas s’ étonner qu’il y ait des terroristes qui fassent des attentats… »

Plusieurs étranglements à la table, comme si on avait allumé BFM…

« Rien à voir. Ceux qui font des attentats en Europe sont des gens qui pour la plupart sont nés en Europe, ont souvent la nationalité du pays européen, et s’ils ont fait un voyage en Syrie, ou ailleurs, c’est en suivant des voies qui ne sont aucunement celles des migrants. Les terroristes comme tu dis voyagent avec des faux papiers, ou avec leur papiers français, ou belge, tout à fait en règle.
– Cela dit, si on foutait moins la merde au proche Orient en bombardant n’importe comment, non seulement y’aurait peut-être moins de migrants, mais aussi moins d’attentats… ajoute Lucette, décomplexée, qui a forcé sur le rosé

C’est un peu rapide ce que dit Lucie, mais c’est pas faux !

« Mais non, s’énerve Nestor, l’Europe est une passoire !
barbeles– Avec ce type de passoire, tu bouffes tes pâtes avec l’eau de cuisson tonton ! Tu rigoles ou quoi ? Y’a des murs qui s’érigent partout, quand il y en a pas, c’est des barbelés, des radars ! Sans compter la méditerranée qui se transforme en cimetière marin qui n’a plus rien de poétique. Et même si tu fais plus de murs, plus de contrôles, les gens ils vont venir ! Tu comprends, c’est ça ou la mort chez eux. Plus on contrôle, plus ils prennent de risques, plus ils meurent. On est responsable de ces morts… De toute façon, tant que la situation dans leur pays ne changera pas, et sur ça on pourrait agir mais on ne le fait pas, ils viendront. Alors la question est comment on fait pour les accueillir dans le respect des droits de l’humain. Et là on n’en prend pas le chemin, mais alors pas du tout…
– Ben t’as qu’à les accueillir chez toi tiens !
– Figure toi que vu le déficit des pouvoirs publics, y’a beaucoup de personnes qui le font. Mais ce n’est pas à elles de le faire, c’est à l’Etat. Il y est obligé par les conventions internationales…
– Dans le village à coté de chez nous, la mairie a accueillie plusieurs familles. On les a installé dans les fermes abandonnées. Ben ça se passe très bien, en plus ils ont remis des terres en culture, continue Lucette, en verve.
– En plus, c’est bon, c’est pas comme si y’avait jamais eu de telles situations, des mouvements de population massifs.. il y a eu des millions de déplacés après la deuxième guerre mondiale. Il y a eu le retour des Français d’Algérie. Y’a 50 millions d’Européens qui sont arrivés aux USA au 19e siècle ! Au final, la politique migratoire de fermeture des frontières ne sert qu’à renforcer les mafias de passeurs et enrichir l’industrie de la sécurité, qu’à renforcer ceux qui ont intérêt à précariser les migrants pour les exploiter. Sans compter que ça fait le lit du Front National qui joue sur les peur et les idées reçues contre les migrants… »

« Gauchiste ! » dit le tonton, mais son sourire montre que la conversation n’a pas été complètement inutile. Et il nous tend le fromage de chèvre bien fait avec un petit clin d’œil : « Tiens, voilà pour le bruit et l’odeur… »

Bonus : le tonton Nestor de Georges Brassens qui perturbait lui aussi les repas de noces…

 

Share This